Freebox V7 : Un nouveau brevet déposé par Free concernant la domotique

Freebox V7 : Un nouveau brevet déposé par Free concernant la domotique

25 août 2018 Non Par taslitewp

Et si la lumière s’allumait automatiquement lorsqu’il fait sombre et que vous passez du salon à la cuisine ? C’en serait fini des vilaines rencontres de vos tibias avec les coins de la table basse. C’est ce que promet, entre autres, le procédé décrit dans la demande de brevet déposée par Freebox.

Alors que le mois de septembre approche et qu’il sera marqué par la sortie de la Freebox V7, un nouveau brevet déposé par Free et concernant la domotique vient d’être rendu public.

La dernière mise à jour de la base des brevets de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) comporte une nouvelle demande de brevet déposée par Freebox en janvier 2017. Il décrit un procédé de contrôle d’une installation domotique ainsi que des équipements qui la compose. Il permet grâce, notamment à un système de règles de fonctionnement et à l’installation d’une machine virtuelle, dans les objets connectés, de renforcer la sécurité en fournissant une protection logicielle supplémentaire et de s’assurer qu’en cas de défaillance de la box le système domotique ne soit pas impacté par exemple. Le procédé présente l’avantage d’être compatible avec la plupart des équipements domotiques présents sur le marché.

Cette invention qui a pour but de centraliser le contrôle des différents systèmes (chauffage, volets-roulants, portail d’entrée, illuminations, etc.) se pilote grâce à une tablette, un ordinateur ou bien encore une télécommande.

Elle se compose d’un « organe de contrôle central » par exemple un boitier internet comme une Freebox, (16) capable de communiquer avec différents objets connectés (sur les figures 3 et 4 il s’agit de capteurs de luminosité et de présence) et qui relie le réseau local ainsi créé au réseau de communication. Comme on le voit sur le schéma, les objets connectés peuvent communiquer entre eux sans avoir à passer par l’organe central (capteurs 18 et 20).

Avec ce système, rien de plus simple que d’automatiser les éclairages chez vous par exemple. Le capteur de luminosité communique à la Freebox chaque changement de luminosité au cours de la journée, le capteur de présence, lui, communique chaque passage de personnes (nous vous avions parlé d’un autre brevet utilisant le capteur de présence) et la Freebox décide en fonction des règles préétablies d’allumer ou non les lumières.

Si la box apparaît comme centrale tout a été pensé pour qu’en cas d’anomalies les équipements puissent fonctionner tout de même,. Ainsi si la box ne fonctionne pas ou n’a pas d’accès au réseau, les lumières continuent elle de s’allumer et s’éteindre selon le scénario préalablement renseigné dans l’application Freebox Compagnon par exemple.

merci @Tiino-X83

Cliquez ici pour retrouvez toute l’information sur le site thématique : News Freebox V7.

Publié le  par Tristan Peyrotty

Share with: