La céramique rouge brevetée de Hublot

La céramique rouge brevetée de Hublot

21 décembre 2018 Non Par taslitewp

C’est une Classic Fusion Chronograph Orlinski Ceramic dont il n’y aura que 200 exemplaires. L’artiste contemporain français le plus vendu dans le monde, Richard Orlinski, est aussi un véritable compagnon de route de la start-up horlogère du groupe LVMH. Et quand on se rappelle de la couleur de sa première sculpture, Crocodile Born Wild, en 2004, rien d’étonnant à ce que le rouge très spécial de la céramique brevetée par Hublot après quatre années de recherche & développement finisse par rencontrer l’œuvre de l’artiste.

Cette Classic Fusion Chronograph Orlinski se pare donc de rouge, un rouge vif, sanguin, souligné par son large diamètre de 45 mm. De la trotteuse des secondes aux compteurs et index, du boîtier et de sa lunette jusqu’au bracelet, rien n’échappe, sur cette montre, au rouge Hublot x Orlinski. Son fond saphir révèle, quant à lui, un mouvement squelette chronographe à remontage automatique HUB1155.

C’est en 2004 que Richard Orlinski a créé tout un univers coloré inspiré des animaux les plus sauvages et d’objets iconiques ayant marqué leur génération. Son œuvre d’art à porter au poignet, taillée de ses pliages, révélant arêtes et facettes. À l’instar de ses sculptures biseautées, la Classic Fusion Chronograph Orlinski Ceramic affiche ses pliages tridimensionnels brillants sous un fini poli, signature visuelle de l’artiste.Hublot Classic Fusion Chronograph Orlinski Ceramic, 23 800 euros LePoint

Share with: